Bernard Hinault, L’épopée du Blaireau - Christian Laborde / Bernard Hinault

« Ah.. Faut r’connaître…
c’est du brutal. »

Les Tontons flingueurs,
Michel Audiard.


« Écraser : 3- Vaincre, réduire totalement ( un ennemi, une résistance). Anéantir. Écraser l’ennemi, l’insurrection. »
Dictionnaire Le Petit Robert de la langue française  2016.

Riposte, crochet, uppercut, feinte, piège, parade, tactique, pressing, K.O. On ne parle pas de boxe, mais de vélo. Le vélo pratiqué par Bernard Hinault, raconté par Christian Laborde. Laborde, Hinault. La plume et le Blaireau.

Bernard Hinault, c’est l’apothéose d’une certaine tradition du cyclisme en Bretagne. Après Bobet, Robic, Hinault. Le Blaireau. Proche de Jacques Anquetil, dernier vainqueur français du Tour de France en 1985 et multiple champion, c’est un homme qui a le sens de l’honneur et qui a compris que la meilleure manière de vaincre, c’est d’attaquer, d’attaquer et encore attaquer, jusqu’à épuiser ses rivaux.


« Il est prêt, le Bernard, aussi costaud qu’un chalutier. La mer, le combat, il n’attend que ça. La pluie peut continuer à tomber si ça lui chante, le soleil peut se mettre à cogner comme en Castille, le vent à souffler comme chez les Flandriens, il s’en tape grave, le Blaireau : le champagne est au frais, il va gagner. »


   Roman de terroir par la forme, « l’épopée du Blaireau » nous balade d’Yffiniac aux Champs-Élysées, et illustre les plus belles pages du champion breton. La plume de Christian Laborde nous soulève et nous accroche au mur avec la même hargne que Hinault déployait pour asphyxier ses adversaires. Les références sont nombreuses, les phrases assassines et au final, l’histoire a laissé place à la légende. Le Blaireau est devenu mythe, Hinault éternel. Torreben.

« Le vélo, c’est ça : de la joie que l’on fabrique avec de la douleur »

S.P


Partager sur Google Plus

A propos de lirelesport

    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

1 commentaires:

  1. Passionné de vélo, Bernard Hinault est le troisième coureur à avoir remporté à cinq reprises le Tour de France après Jacques Anquetil et Eddy Merckx

    RépondreSupprimer