Guga - Gustavo Kuerten

Gustavo Kuerten dit Guga, où comment un beach boys brésilien a pu gagner trois fois Roland Garros et devenir l’idole d’une génération.

   De sa formation brésilienne au plus haut niveau du tennis mondial, Guga nous raconte avec beaucoup de simplicité sa fulgurante ascension. Beaucoup de sportifs sont indubitablement portés par une bonne étoile, soutenu par un ange gardien, pour Guga, c’était son père. Fortifié par une famille unie, c’est toutes les épreuves de sa vie qui ont donné un sens à ses performances. D’origine modeste, bercé dans le sport depuis l’enfance, c’est en puisant dans ses racines que Guga trouvait la force et l’imagination pour vaincre ses adversaires.


   De nombreuses descriptions de match nous apportent une vision immergée du tennis, celle du joueur. On y découvre beaucoup de tactique, de contrôle de soi mais aussi un peu de comédie, parce qu’un match se gagne parfois sur des détails. On comprend ainsi mieux ce que le joueur brésilien ressentait pendant les moments décisifs de sa carrière, autant dans les instants de doutes, que dans les instants de triomphes.


   Pour Guga, Roland Garros était son jardin, plus qu’une histoire d’amour, c’est une folle passion. Les plus beaux moments de sa carrière se sont déroulés porte d’Auteuil, il restera à jamais gravé dans l’histoire du tournoi et dans le cœur des Français.
« Larri m’avait prévenu : Agassi essayerait peut-être de m’intimider. Je n’aurais jamais pensé qu’il le ferait de cette façon. Il s’est levé, s’est dirigé vers nous, s’est approché et a lâché un premier pet. Après quoi, il n’a pas arrêté. […] Incroyable, la légende était humaine. »


   Au travers de la carrière de Kuerten, c’est aussi le Brésil avec toutes ses contradictions qui éclate au grand jour, car en fond, on aperçoit les limites d’un Brésil où la définition du sport, c’est : football. Il est donc d’autant plus admirable pour Gustavo, et pour tous les autres qui l’ont suivi  d’avoir réussi à faire reconnaître le tennis dans un pays qui ne vit que pour le ballon rond.

   Sincère, parfois drôle, l’homme est attachant. C’est une autobiographie complète qui mérite que l’on s’y plonge. Pour découvrir le tennis à travers le regard d’un homme chaleureux et qui a écrit une des plus belles pages du tennis mondial. Allez Guga.

S.P
Partager sur Google Plus

A propos de lirelesport

    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire