La surface de réparation – Alain Gillot

Parfois la vie a du génie, certains auteurs aussi.

   Pour Vincent, entraîneur de football des jeunes de moins de 16 ans de Sedan, la vie est une routine bien tranquille. Solitaire et sans attaches, c’est par sa famille qu’il fuit, que sa vie va être bouleversé. Quand sa sœur dépose son neveu pour une semaine, il décide de l’emmener au terrain, avec les autres jeunes. Cet étrange garçon va se découvrir des talents particuliers de gardien de but, mais derrière ses qualités se cache un syndrome, celui d’Asperger.
« La vie n’était pas juste ce moment de grâce ou mon neveu s’était couché sur ce ballon. »
   Considéré comme un handicap pour certain, c’est une forme d’autisme qui donne une perception de la réalité différente de la notre. Pour Vincent, Léonard sera une porte qui va l’envoyer dans son passé, pour mieux vivre son présent.

   Sublime première de couverture, texte touchant, Alain Gillot réussi le pari de mêler avec beaucoup de subtilité des thèmes dont on parle peu. La misère sociale de certaines régions françaises, le football sans millions, et le syndrome d’Asperger. Un livre teinté de mélancolie très agréable à lire.
 "Sa volonté de séduction avait quelque chose de douloureux."

Grand prix de littérature sportive 2015

S.P

Voici une bibliographie pour approfondir sa connaissance du syndrome d’asperger :

http://les-tribulations-dune-aspergirl.com/du-cote-des-livres/

Partager sur Google Plus

A propos de lirelesport

    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire