Les 100 histoires de légende du Tour de France - Gerard Holtz - Julien Holtz

Champions et exploits
Anecdotes et coulisses
Drames et chutes
Dopages, magouilles et triches

   C’est ainsi que Julien et Gerard Holtz ont décidé de nous parler du Tour de France. Des reportages d’Albert Londres au scandale Armstrong en passant par la révolution Bernard Tapie, il est peu dire qu’il s’en est passé des choses sur les routes de France en juillet.
« Comme l’ont dit plusieurs écrivains, le Tour de France, c’est « la France sur le pas de sa porte pour un spectacle de sport gratuit… »
   Créé en 1903 par Henri Desgrange, le Tour de France n’a pas perdu de sa superbe, et les premiers chapitres du livre nous donnent une bonne idée de l’ambiance des premières Grandes Boucles, des cyclistes roublards et de combatifs. Quelques coups de coeur pour les chapitres « Forçats de la route », « la cryothérapie au service de la récup », « Le bétail se rebiffe » et le meilleur pour la fin, « Biquet et ses bidons ».

   Véritable mine d’informations pour tout néophyte, je le conseille à toutes personnes souhaitant découvrir dans les grandes lignes le monde du Tour, ses phénomènes, ses beautés, et ses travers. L’iconographie et la mise en plage invitent à déambuler avec les deux journalistes dans l’Histoire de la Grande Boucle. Un beau-livre aussi agréable à lire qu’instructif.


 « Du « Biquet » pur jus ! « Biquet » le panache , « Biquet, le malin surtout. Tout petit gabarit, le Breton grimpe bien, mais a du mal dans les descentes. Il est trop léger. Vrai à skis, vrai à vélo : plus on est lourd, plus on va vite.(…) Ambiance et invention : nous voici dans les Pyrénées, étape Cauteres-Luchon. Jour de gloire pour « Biquet » qui portera le maillot jaune au soir de ce mardi 14 juillet, jour d’astuces aussi. Il passe en tête du Tourmalet, s’arrête quelques secondes et récupère un bidon. Descente efficace, très efficace. Petite chute. Vite, il retrouve le bidon et repart. Dans les derniers kilomètres vers Luchon, un spectateur récupère le bidon, (…) Surprise, il est plein de plombs, 9 kilos ! Et « Biquet » avec son aplomb, descendait beaucoup mieux. L’année suivante, le règlement interdira ces bidons au plomb « bidon ». 

S.P 

Partager sur Google Plus

A propos de lirelesport

    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire