Carton jaune - Nick Hornby

   Pathétique, ennuyeux, pénible, amorphe, assommant, monotone, plat, soporifique, morne. Arsenal dans les années 80, c'est pas la folie. Heureusement Carton Jaune parle aussi, beaucoup, de Nick Hornby, et c'est là où ça devient intéressant. Voici le journal intime d'un supporter quasi-ordinaire. 





 Grandissant en banlieue de Londres, la vie de Nick Hornby a changé le 14 septembre 1968 lorsque son père l'emmène voir un match d'Arsenal. Il va tomber amoureux de ce club au jeu aussi ennuyeux que cabossé. Une histoire d'amour qui va durer toute sa vie, et qui, comme chaque histoire d'amour va évoluer. Du Kop de la tribune nord aux places assises, la vie de l'auteur défile au rythme des matchs à Highbury, Wembley ou Whirt Hart Lane.





   "Si je pouvais, ne fût-ce qu'une seule fois, marquer un but devant les tribunes nord et courir les bras levés vers mes supporters, alors j'aurais largué une fois pour toutes les amarres de l'enfance."  


   Carton jaune est un des plus grands classiques de la littérature footballistique et Nick Hornby un auteur anglais habité par le football. Il dépeint avec beaucoup de second degré et d'humour sa passion, il philosophe sur le lien qui existe entre sa vie et le football. Le livre, qui prend de la profondeur au fil des pages, nous laisse interrogatifs et perplexes. Une oeuvre saisissante.

   "Moi je m'adresse à mes semblables, et à ceux qui se demandent à quoi ressemble la rage du foot. Si les détails que je mentionne proviennent de ma vie personnelle, j'espère éveiller un écho chez les lecteurs qui en plein milieu d'une journée de travail, d'un film, d'une conversation, ont été saisis par la vision d'un ballon frappé du pied gauche et pénétrant dans la lucarne, comme je le vis il y a quinze ou vingt ans."

S.P

Partager sur Google Plus

A propos de lirelesport

    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire