Mémoires Olympiques - Pierre de Coubertin


Le baron Pierre de Coubertin, père de l'olympisme moderne, souvent décrié pour ses idées sexistes et racistes a pourtant été en avance sur son temps dans un domaine, le sport. Dans l'idée de créer des Jeux mondiaux moderne, en prenant  inspiration de ceux qui était réalisé en Grèce dans l'antiquité, le baron a crée, la plus grande compétition internationale de tous les temps, les Jeux olympiques. Ce que nous voyons aujourd'hui est son héritage. 

"La plupart des hommes politiques d'alors partageaient l'opinion de l'universitaire que je citais : le sport n'était pour eux qu'un hors-d’œuvre qu'il fallait apprécier à titre secondaire comme tout amusement sain."

 Dans ces mémoires olympiques, nous suivons le Baron Pierre de Coubertin tenter de convaincre les fédérations des  différents pays du monde pour organiser les Jeux olympiques. Confronté aux difficultés diplomatiques et géopolitiques du début siècle, pour réaliser son ambition, il a du convaincre beaucoup de personnes, sceptiques pour la plupart quand à son idée d'unité.



Au-delà de la rénovation des Jeux olympiques, Pierre de Coubertin avait aussi compris l'importance que le sport pouvait avoir dans la société. Notamment l'importance que celui-ci pouvait avoir dans son développement économique et social. De plus, il avait aussi compris que le mental pouvait surpasser le physique, et que l'un était aussi important que l'autre dans l'effort physique. Voulant unir tous les sports , il a insisté pour que chaque sport soit considéré d'égale manière. Pour finir, il avait la conviction que ceux-ci pouvaient être complémentaires.

Réédition d'un livre de 1931, les mémoires olympiques de Pierre de Coubertin sont tout d'abord un très bel objet des éditions Bartillat, qui à défaut d'avoir un catalogue "sportif" important, sait choisir des textes forts de la littérature sportive (à noter la très remarquable Histoire de la boxe d'Alexis Philonenko).  La plume du baron est assez fluide et la lecture de ses mémoires se fait facilement. Au final, c'est un livre que l’on lit avec plaisir, témoignage d'un homme qui aura marqué l'histoire du sport mondial.

S.P


Partager sur Google Plus

A propos de lirelesport

    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire