Le mystère Bielsa - Romain Laplanche

Marcelo Bielsa est un entraîneur unique en son genre. Depuis 1990 à Rosario jusqu'en 2017 à Lille, l'Argentin n'a cessé de suscité l'admiration de l'ensemble du monde du football. Ce n'est pas son palmarès qui parle pour lui, mais ce sont ses disciples, tel Guardiola ou Sampaoli qui loue sans conteste le génie d'El Loco. 

La plus grande partie des Français l'ont découvert lors de la saison 2014-2015 alors qu'il était sur le banc   de l'Olympique de Marseille. L'Argentin a pourtant beaucoup vadrouillé durant ses années d'entraîneurs, de Bilbao au Chili en passant par son club de coeur les Newells Old Boy. A chaque fois le club, les supporters et les joueurs sont unanimes, Bielsa est le meilleur coach qu'il n'ont jamais eu.

"Je préfère n'obtenir aucun point en essayant d'en obtenir trois, c'est-a-dire en jouant, plutôt qu'en obtenir ne serait-ce qu'un sans avoir envisagé la possibilité de gagner."



Si Romain Laplanche s'attelle à percer le mystère Bielsa, dès les premières pages nous sommes confrontés à ce qui fait vivre l'entraîneur argentin, la passion du football. Bielsa ne vit que pour le football. Au fur et à mesure de ces années sur les bancs des clubs à travers le monde il s'est forgé une philosophie de jeu tournée vers l'attaque avec un pressing non-stop qui donne des matchs spectaculaires. L'Argentin possède une éthique de travail irréprochable. S'il ne reste jamais longtemps dans un club, c'est que son style de jeu demande 100% d'investissement et d'énergie de l'ensemble du club. Homme intransigeant, imprévisible et sans concession, il a d’ores et déjà, par ses principes et son génie, laissé sa trace dans l'histoire du football.

"Comment ne pas se sentir responsable quand les joueurs qui sont supposés représenter au mieux mon idée du football sont ceux qui ont montré le moins d'implication lors de ces matchs ? Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire (...) En dehors de ça, vous devez aussi prendre conscience que vous êtes très jeunes, que vous êtes des millionnaires immatures qui n'ont pas de problèmes, que vous ne vous souciez pas du futur parce que tout est résolu pour vous et vous vous permettez de rire alors que certaines personnes reviennent de Madrid à pied. Et alors qu'on vient de perdre une finale."

S.P

Partager sur Google Plus

A propos de lirelesport

    Commentaire Blogger
    Commentaire Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire